La médiathèque...la réalité !

La médiathèque....la réalité ! 

Un des axes du plan centralité prévoyait la construction de bâtiments publics sur la place. Après de longues discussions et concertation, la commune a choisi de créer une nouvelle médiathèque moderne, et notre association a approuvé cette décision. Nous souhaitions depuis longtemps que la place du village ne soit pas simplement animée le dimanche matin et soit cantonée dans un rôle de parking à moitié utilisé le restant de la semaine.

La médiathèque actuelle est en fin de course, faite par petits bouts, peu accessible, véritable labyrinthe, avec peu de places disponibles pour les scolaires. A l'instar de ses voisines de Craponne (8600 h) et de Brindas(4500h), il était devenu urgent qu’elle évolue en médiathèque 2.0 avec l’adoption massive des nouvelles technologies.

Comprenant un espace convivial presse permanent (voire peut-être un bar associatif...), notre médiathèque deviendra un lieu de savoirs,  de sociabilité et de convivialité  pour les scolaires...Et pour toutes les générations ! 

La salle d’animation de 120 places assises permettra aux associations locales et à la médiathèque de disposer de conditions optimales pour les répétions et leurs spectacles. Enfin, la réforme des rythmes scolaires pourrait conduire à une fréquentation encore plus assidue !

D'ailleurs, preuve de la pertinence du projet, si le Ministère de la Culture a accepté, malgré les temps difficiles, de subventionner autant cette réalisation, c’est bien parce qu’elle en vaut la peine.

Notons au passage que le budget prévu inclut la salle d’animation, salle unanimement souhaitée par les Chaponois, pour un confort d'écoute que n'offrait pas la salle des fêtes. Cette dernière étant réservée aux spectacles ayant un public plus large (400 places).

Quelle implantation ? La dualité marché – médiathèque actuelle est gage de réussite. Il faut la conserver.

Par ailleurs, comme l’ont confirmé tous les architectes consultés, on ne pouvait pas respecter les 11 principes de la centralité et garder la maison de l’arcade. Détruire une maison n’est pas anodin. Mais nos aïeux Chaponois n’avaient pas hésité à détruire l’ancienne église, bien typique de notre région, ainsi que toutes les maisons attenantes, sauf celle de l’arcade....pour ouvrir l'actuelle place.

 Comme bâtiment public sur la place, quelle était la proposition de l’opposition ?  Eh bien.....une nouvelle mairie, l’actuelle étant devenue depuis longtemps insuffisante.
Et aurait-on pu pour autant garder la maison de l’arcade ? Sûrement pas, la surface d’une mairie pour une population à terme de 10 000 h en 2025 est de l’ordre de celle de la médiathèque et de sa salle d’animation. Donc là encore, faire croire que la démolition était évitable, c'est faire un faux procès qui est fait à l'équipe actuelle....

 Que dit encore la désinformation chaponoise : «  Ils vont mettre leur médiathèque en plein milieu de la place !! ». Non, elle sera sur l’emplacement de la maison de l’arcade, sur la chaussée qui contourne encore le marché, donc bien sur le côté de la place.

Que dit-elle encore «  il y aura une salle comme le Briscope » ( 350 places assises), faux la salle d'animation offrira 120 places assises.

«  il n’y aura plus de places de stationnement sur la place »...Faux encore...Avec les 20 places sous la médiathèque et les places le long de la rue nouvelle, on retrouve un nombre d'emplacements de parking identique au nombre actuel.

Commentaires (3)

1. JANICHON 30/09/2013

MENARD PAR CI, MENARD PAR LA !

Un mégalo. Une médiathèque à 4 millions d’euros... (en fait après récupération de la tva et subvention 2 200 000 – Médisez, médisez, il en restera toujours quelque chose)

Même sur le blog de Scapin qui nous avait habitué à un langage plus châtié, on trouver des C..nnard, jeu de mot d’une rare intelligence.

Ménard n’aurait-il pas été élu démocratiquement (et pas sur le fil en plus) ?

L’opposition en décembre 2010 avait suggéré de construire une nouvelle mairie ; en voilà une dépense utile ! On aurait pu imiter l’Hôtel de Région de Confluence !

Je m’interroge : Est-on plus mégalo, lorsque, Maire, on fait construire une mairie ou lorsque, Maire, on fait construire une médiathèque ?

L’opposition nous parle-t-elle des 530 000 euros payé depuis 2008 en application de la loi SRU (¼ de médiathèque quand même !) Surtout pas, car, pour y échapper il faut nécessairement construire des logements conventionnés (appelé par tous les velléitaires des « HLM ») Taisons les choses qui fâchent !

Face aux contraintes nouvelles de la loi SRU (amende multiplié par 5 dans la limite de 10 % des dépenses de la commune) que va faire l’opposition. On ne sait pas, mais je suis sûr qu’ils seront contents de trouver les logements conventionnés de MENARD. En tout cas, s’ils ne font rien, c’est une médiathèque tous les 5 ans qu’on offrira à l’état. Difficile d’avouer qu’il faudra continuer à « bétonner » Chaponost.

Je ne sais si, « le roitelet » MENARD sera déchu à la prochaine élection, mais ce dont je suis sûr, c’est qu’il restera simple, abordable, humain, et qu’il continuera à exercer un métier d’exception, médecin urgentiste, qui nécessite dévouement et attention aux autres.

Le saviez-vous ?
La loi SRU impose 20 % de logements sociaux en prenant pour exigences, la solidarité et le développement durable. Et oui, même les « petites gens » ont droit à un toit comme dirait l’abbé Pierre.
La nouvelle Loi SRU impose 25 % des logements, multiplie par 5 l’amende (voir les 530 000 euros ci-dessus) avec une limite de 10 % des dépenses de la commune.

2. JANICHON 30/09/2013

MENARD PAR CI, MENARD PAR LA !

Un mégalo. Une médiathèque à 4 millions d’euros... (en fait après récupération de la tva et subvention 2 200 000 – Médisez, médisez, il en restera toujours quelque chose)

Même sur le blog de Scapin qui nous avait habitué à un langage plus châtié, on trouver des C..nnard, jeu de mot d’une rare intelligence.

Ménard n’aurait-il pas été élu démocratiquement (et pas sur le fil en plus) ?

L’opposition en décembre 2010 avait suggéré de construire une nouvelle mairie ; en voilà une dépense utile ! On aurait pu imiter l’Hôtel de Région de Confluence !

Je m’interroge : Est-on plus mégalo, lorsque, Maire, on fait construire une mairie ou lorsque, Maire, on fait construire une médiathèque ?

L’opposition nous parle-t-elle des 530 000 euros payé depuis 2008 en application de la loi SRU (¼ de médiathèque quand même !) Surtout pas, car, pour y échapper il faut nécessairement construire des logements conventionnés (appelé par tous les velléitaires des « HLM ») Taisons les choses qui fâchent !

Face aux contraintes nouvelles de la loi SRU (amende multiplié par 5 dans la limite de 10 % des dépenses de la commune) que va faire l’opposition. On ne sait pas, mais je suis sûr qu’ils seront contents de trouver les logements conventionnés de MENARD. En tout cas, s’ils ne font rien, c’est une médiathèque tous les 5 ans qu’on offrira à l’état. Difficile d’avouer qu’il faudra continuer à « bétonner » Chaponost.

Je ne sais si, « le roitelet » MENARD sera déchu à la prochaine élection, mais ce dont je suis sûr, c’est qu’il restera simple, abordable, humain, et qu’il continuera à exercer un métier d’exception, médecin urgentiste, qui nécessite dévouement et attention aux autres.

Le saviez-vous ?
La loi SRU impose 20 % de logements sociaux en prenant pour exigences, la solidarité et le développement durable. Et oui, même les « petites gens » ont droit à un toit comme dirait l’abbé Pierre.
La nouvelle Loi SRU impose 25 % des logements, multiplie par 5 l’amende (voir les 530 000 euros ci-dessus) avec une limite de 10 % des dépenses de la commune.

3. COURRIOL Francine 15/03/2013

Toutes ces news sont très bien. elles informent parfaitement
Est-il possible de mettre une date sur ces messages ?

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×