Vu du Public N°5 - Oct 2014

Compte rendu du Conseil Municipal octobre 2014

Une séance du conseil municipal qui s’est tenue dans un climat studieux, voire même technique.

Ce qui a sans doute découragé deux élues de la majorité qui, selon les sujets, délaissaient les affaires municipales pour débattre entre elles de sujets bien plus personnels…

 Le « La » nous a d’ailleurs été donné dès le premier dossier, Mme la Directrice du  SMAGGA nous présentant dans le détail et longuement, le rapport annuel du SMAGGA (Syndicat Mixte d’Assainissement de la Vallée du Garon, devenu en 2011 le Syndicat de mise en valeur, d'aménagement et de gestion du bassin versant du Garon).

Cet intitulé indique bien le champ de compétences de ce syndicat mixte.

Plus toutes informations, nous vous invitons à consulter le site internet (très intéressant) de cette institution au service de notre environnement ici http://www.contratderivieredugaron.fr/

 

S’en est suivi ensuite une longue liste de dossiers techniques ou comptables qui n’ont donné lieu à que peu de discussions tant ils ne peuvent appeler que le consensus.

Par exemple,

  • le rapport annuel du SAGYRC,  Syndicat intercommunal de la vallée de l’Yzeron, qui effectue actuellement les travaux à Oullins (…entre autres), voir ici  (http://www.riviere-yzeron.fr/)
  • l’approbation du PPRNI  -Plan de Prévention des Risques Naturels d’Inondation (PPRNi) du Garon, voir ici plaquette-PPRNI.pdf  (à noter que ce plan s’impose au P.LU. des communes).
  • ou encore les cautions données aux sociétés d’investissement immobilier, les conventions ponctuelles passées avec l’OPAC pour des travaux d’entretien d’espaces verts,  avec GrDF pour l’installation d’un relais permettant de « communiquer » avec les futurs compteurs…

 

Deux points méritent plus notre attention :

  • Le rapport sur la création d’un Pôle d’Activités de Soins Adaptés (PASA)  à la Dimerie a donné l’occasion à Pierre Ménard de rappeler que c’est l’ancienne équipe municipale qui est à l’origine de cette action aux services de la population très « âgée » de la commune, et surtout  d’attirer l’attention sur la nécessité d’offrir un accueil de jour… Réponse de Mr le Maire : « C’est pas facile de faire des choix, mais on fait des choix ! »…
    •                            Sans doute une façon édulcorée de faire passer un message, mais lequel ?
  • Le vote à l’unanimité de toutes les délibérations concernant la coopération décentralisée, et plus précisément le vote des subventions pour l’exercice en cours 2014. Cette unanimité a d’ailleurs été relevée avec satisfaction par Jean-Philippe Prost-Romand, actuel Président de la toute nouvelle association « Chaponost-Gon Boussougou ». Ce dernier a néanmoins rappelé que cette coopération ne doit pas se limiter à un soutien financier, mais qu’il s’agit bien de mettre en œuvre une coopération de territoire à territoire, où les populations se sentent parties prenantes et impliquées. Mme Galéra, adjointe en charge du dossier, a redit partager un point de vue identique.
    •                            Nous ne ferons pas de procès d’intention,  mais espérons que cette unanimité ne soit pas un consensus de façade, et souhaitons que Mr Le Maire et son Adjointe sauront  fédérer autour de ce projet...     

 

 

Quelques informations diverses annoncées en fin de séance :

  • Réunion publique d’information sur le contournement sud de Chaponost le 4 novembre 20h. à la salle des fêtes. (réunion à l’initiative du Conseil Général)
  • Une famille a été expulsée d’un terrain qu’elle occupait en dehors du cadre légal (terrain à vocation agricole donc pas « urbanisable »…)
  • Les enfants du CME chanteront l’hymne national lors des cérémonies de la commémoration de l’armistice.

  

Parmi les questions du public, nous en retiendrons une, digne d’intérêt collectif puisque concernant tous les automobilistes Chaponois :

  • Suite à une remarque émise par un des plus fervent afficionado de l’équipe de campagne du candidat de la liste « J’aime Chaponost », qui s’est vu verbalisé parce qu’ayant mal garé son véhicule un soir devant la maison des associations, nous avons compris que « Dura Lex Sed Lex » semble être la devise de l’adjoint à la sécurité….et tant pis si les ego en prennent un coup !
    •                                Gageons que ledit afficionado saura renvoyer l’ascenseur…ou pas justement...
Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site