Vu du Public N°6 - Nov 2014

Le Conseil du 19 novembre 2014

 Séance essentiellement consacrée au traditionnel Débat d’Orientation Budgétaire.

 

Les principaux investissements 2015 annoncés sont la reprise du terrain EPORA prévu initialement pour le parking dans le Boulard, l’étude architecturale du Centre pour 250 000 euros (rappelons que le but est de redonner une âme à la place ! chère l’âme …), la révision du PLU décidée fin 2013, la sécurité informatique et la vidéo-protection (c’est à dire des caméras pour savoir ce que les Chaponois font dans les rues, pour 30 000 euros), travaux sur zone industrielle de Taffignon, diagnostic sur les bâtis de la commune pour optimisation des usages, voirie et espaces verts..

L’adjointe aux finances précise que le plan 2014 fait par ses prédécesseurs est tenu pour l’épargne dégagée pour les investissements.

 

Au niveau du personnel communal, optimisation également avec un départ à la retraite prévu.

 

Côté assainissement, travaux sur Taffignon et sur la rue dite « mi-pente » qui devait desservir l’immeuble Terrasses du parc, construit par Del Sol, à partir de la rue Chapard.

 

Dans le débat qui suit, Pierre Menard regrette qu’il n’y ait pas eu une vision sur l’ensemble de la mandature, un plan pluri-annuel, comme fait en 2008. Cela  aurait pu éclairer la discussion. Il est noté que les associations, en particulier les deux plus grosses, Centre Social et MJC, ont dû accepter une baisse de 5 % des subventions communales. Cela conduit à réduire les services aux Chaponois, alors que les 750 000 euros prévus en 3 ans pour refaire la place n’apparaissent pas comme indispensables. Il rappelle aussi que bloquer les constructions comme le veut D Combet revient à se priver des revenus fiscaux supplémentaires. (quelqu’un dans le public : « on ne veut plus de constructions » !)

 

Daniel Serant prend le relais pour faire observer que D Combet avait annoncé qu’il réduirait les charges de la commune de 5% aussi. En fait, c’est fait une hausse de 1,2% qui est présentée. Sa présentation reprend l’idée que les temps ont changé, que la croissance forte ne sera plus en Europe (il cite le Burkina Faso qui attend 15%, ce qui fait dire à une dame du public que c’est « avec nos sous »….), et que la commune risque de se trouver face à une équation impossible. Le maintien des taux d’impôts locaux pouvait se tenir avec les réductions prévues début 2014, mais qu’avec les nouvelles, il serait prudent de mettre ce point en débat avant d’affirmer ce maintien ou bien de renoncer à des dépenses prévues, la refonte de la place par exemple.

D Combet conteste à peu près tout cela en affirmant une position intangible, quitte à faire un emprunt pour l’investissement majeur prévu, celui du projet de la MJC (auquel cas, la cible de réduction de la dette communale ne serait pas tenue).

 

Ce débat a été d’une bonne tenue, mais le public a eu beaucoup de peine à supporter que le Maire soit contesté dans ses chiffres.

 

Une délibération traitait d’une prime traditionnellement attribuée à la receveuse des impôts, pratique très régulièrement contestée, mais toujours maintenue (y compris par la majorité précédente) . Elle est toujours de 100% du montant possible. Compte-tenu du débat précédent, il a été dit que cette prime serait réduite de 5%. D Combet a donc dû revenir sur un engagement pris au niveau de la CCVG.

 

En fin de séance, plusieurs intervenantions venant du public : Mr Navisé pour féliciter la majorité, idem pour Mr Chapas, qui n’a pas manqué de dire que l’épargne laissée par la majorité précédente aurait pu être meilleure. Eric Bublex n’a pas hésité à rappeler que nous l’avions tout simplement doublée par rapport à celle trouvée dans les caisses en  2008 !!!

L’incontournable Mr Courdioux a  félicité aussi D Combet, en ajoutant que la modification des taux des impôts locaux ne devrait pas être tabou, que les pénalités seraient plus faibles si notre classement en Polarité 1 était réduite (la majorité va effectivement essayer),
Voilà un sujet que l’on risque de voir revenir sur le tapis…..

 

Information : Un moment de silence a été observé en mémoire d’un cadre très actif des services techniques décédé à 46 ans.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site