Le droit de vote en France, et l'abstention

AUX URNES, CITOYENS

Le droit de vote en France, c’est toute une histoire

 

En 1791, il fallait payer pour voter et être âgé de plus de 25 ans. Cet impôt direct nommé « cens » était égal à 3 journées de travail. Imaginez vous payer environ 160€ pour aller voter ! Les pauvres étaient donc indirectement privé du droit de vote en France.

En 1848, le suffrage universel masculin est adopté par la République.

En 1944, presque 100 ans plus tard, les femmes ont le droit de vote.

 Avant 1945, les militaires n’avaient pas le droit de voter car ils ne devaient pas prendre parti. A l’époque l’Armée était surnommée « La Grande muette ».

 En 1946, on autorise les Français d’outre mer, donc les indigènes des colonies, à voter.

 En 1974, l’âge minimal du droit de vote en France est ramené à 18 ans.

 En 1978, les étrangers venant de l’Union Européenne peuvent voter aux élections municipales et européennes.

 En 1994, un détenu peut voter en France s’il n’a pas été privé de ses droits civiques lors de sa condamnation.

 En 1998, pour limiter les exclusions, les SDF peuvent voter.

Enfin en 2005, les handicapés sous tutelle ont le droit de voter.

 

Certains pays rendent le vote obligatoire. Par exemple en Australie il est obligatoire de voter depuis 1924 sous peine d’une amende de 50 dollars ! La Belgique applique également cette obligation.

Nouveaux arrivants : Il faut s’inscrire en mairie avant le 31 décembre 2013. Les jeunes atteignant 18 ans sont inscrits d’office. S’ils ne l’ont déjà fait, ils peuvent retirer leur carte électorale en mairie. Ceux qui auront 18 ans en 2014, avant le 23 mars, peuvent venir en mairie s’inscrire.

Différence entre bulletin blanc et abstention

Le vote blanc consiste à mettre dans l'enveloppe puis dans l’urne un bulletin blanc, c’est-à-dire un bulletin sans aucune mention de candidat ou sans aucune des propositions dans le cas d'un référendum.

En France, les bulletins blancs ne sont pas fournis dans les bureaux de vote. Les électeurs qui souhaitent voter blanc doivent les apporter avec eux. Par ailleurs, la distribution de bulletins blancs par des particuliers est interdite le jour du scrutin.

 Le vote nul consiste à mettre dans l'enveloppe et dans l’urne une réponse qui n'est pas valable, notamment :

•      plusieurs bulletins différents

•        un ou des bulletin(s) portant des rayures, des dessins ou des mentions

•        un bulletin écrit sur du papier couleur

•        un bulletin déchiré

•        autre chose qu'un bulletin

 Selon l'article L.66 du code électoral, sont également considérés comme "nuls" les bulletins trouvés dans l'urne sans enveloppe et les enveloppes ne contenant aucun bulletin.

 Dans les deux cas, le vote est comptabilisé dans l'abstention.

Rappelons qu’il est nécessaire de s’inscrire en mairie avant le 31 décembre pour les nouveaux Chaponois, en février au plus tard pour ceux qui auront 18 ans avant le premier tour,….

 Graphique indiquant les taux d’abstention par tranche d’âge ( France)

Election municipale (2008)

  •  33,5 au premier tour
  •  34,5 au 2eme tour  

 le taux d'abstention est de 45% pour les 18/24 ans et de 50% pour les 25/34 ans

 

  

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site